éditions alidades




logo

alidades
librairie







 

 


Chawqî Baghdâdî

• On te demande comment va Damas
• Où suis-je maintenant ?
• Les amants s'envolent vers le levant


Chawqî Baghdâdî, né en 1928, vit à Damas. Très présent dans la vie culturelle syrienne, il a publié une dizaine de volumes de poèmes, 3 recueils de nouvelles, un roman, ainsi que des contes poétiques pour enfants. Ses poèmes ont été rassemblés en 2006 dans une édition provisoirement complète, puisqu'un nouveau recueil paraît en 2008 sous le titre "Poèmes de la joie"). Tout au long de sa carrière il a entretenu une activité de "billettiste" pour différents journaux du monde arabe.


On te demande comment va Damas
poèmes traduits de l'arabe (Syrie) par Claude Krul

alidades 2017, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 36 pages, cahier, 5,00 €.
ISBN 978-2-919376-49-0

Sept longs poèmes extraits d’un ensemble inédit au titre significatif : La république de la peur, rédigé de mai 2011 à janvier 2016. Chaque poème est daté, chargé de l’actualité de Syrie (où Chawqî Baghdâdî habite toujours), et traversé de claires allusions politiques.
L’écriture est ample, vigoureuse, marquée de colère, de doute, travaillée d’une impuissance sans résignation. Autant que lue, cette poésie doit être dite (comme on dit la poésie dans les cafés de Damas), tant ses rythmes savent épouser les états d’âme de l’écrivain aux prises avec la réalité.

«On te demande comment va le mont Qassioun,
s’il serre toujours entre ses bras
la tristesse de Damas,
ses joies
et peint au-dessus
un tableau d’étoiles.
On te demande comment vont nos jardins,
cette Ghouta qui nous entoure,
qui s’éveille au chant des rossignols,
se pavane sur les riches herbages,
écoutant le jargon secret
des salades, radis
et des oignons verts étendus
sur leur couche de concombres.
On te demande comment va certain quartier
qui a fermé sa porte
et ne l’ouvre,
à la main verre de thé
ou succulente grillade,
qu’au son d’une voix amie.»


 


 

Où suis-je maintenant ?
poèmes traduits de l'arabe (Syrie) par Claude Krul

alidades 2012, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 40 pages, cahier, 5,50 €.
ISBN 978-2-919376-12-4

Dans ce deuxième choix que nous publions des poèmes de Chawqî Baghdâdî, s'impose une tonalité inquiète, désabusée parfois, souvent ironique, mais toujours portée par un lyrisme rythmé et délicat, preuve que la voix reste un recours contre la brutalité de l'époque, les méfaits de l'âge ou le champ fuyant des souvenirs. Chawqî Baghdâdî interroge sans fin : l'écriture, la vie (la sienne), le monde au sein duquel il se tient et qu'il reprend inlassablement dans ses mots. Le poème sans doute n'apporte pas de réponses ; mais il témoigne de la dignité et du soupçon d'espoir qu'il y a à rester debout quand on est en proie à tous les tourments.

 

Où suis-je maintenant?
Quelle douleur lacère mon poème?
Ce n’est ni le cachot
ni la corde
ni la traîne qui écorche
La mort ne l’effraie pas
Sa seule vraie terreur
est d’être ici, chavirant,
et que mes paroles
abritent ma propre tombe

Les mots sont creux
Seuls parlent encore ceux des tireurs embusqués, égorgeurs, bourreaux,
ceux des sans défense quand ils poussent des cris
que ne saurait retenir prose ou poésie
Malheur… et mon cri, le mien, où est-il?

Ce que je dis est peut-être déjà arrivé
ou s’achèvera sur mon oreiller
Où est le gamin terré dans la grotte du Miséricordieux,
puis dans celle du diable
et qui a gravi le mont Qassioun
pour d’en haut contempler ma ville?

(...)


 

 

Les amants s'envolent vers le levant
poèmes traduits de l'arabe (Syrie) par Claude Krul

alidades 2001, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 48 pages, cahier, 5,30 €.
ISBN 978-2-906266-37-7

Peu connu hors du monde arabe, Chawqî Baghdâdî en est pourtant l'un des poètes les plus populaires. Ce recueil – qui offrait à sa parution certains inédits – se veut un parcours dans une œuvre où l'engagement personnel sait s'allier, en les revisitant, aux traditions lyriques du Moyen Orient.

O nuit de Damas
nuit des voix confuses clamant
nuit du parfum enfoui embaumant
nuit des morts se levant
de dessous les pierres

Qu'advient-il donc à l'appel de l'aube ?
Où la terre cache-t-elle ses merveilles
Quand surgit le jour ?


"Ce recueil de l'un des plus grands poètes moyen orientaux plaira aussi bien aux amateurs de poésie qu'aux traducteurs littéraires. Les choix subtils, vivants, délicieux de Claude Krul sont tout simplement remarquables. Elle n'a pas seulement saisi l'essence de la sensibilité de Baghdâdî, elle l'a restituée dans un français dynamique, fluide et bien mesuré tout en sachant préserver les rythmes du texte arabe original." Hédi Abel-Jouad, World Literature Today, printemps 2001.

 


accueil / haut de la page